Absentéisme au travail : Les bons et les mauvais élèves11/09/2017  



Dans le détail, elle révèle des disparités significatives. Ainsi, on note une diminution de 1% pour l’industrie et le BTP qui bénéficient directement des efforts de prévention réalisés : 3,43% en 2016 vs 4,43% en 2015. Comme chaque année, un taux d’absentéisme plus élevé à partir de 55 ans (7,87%) dû à la longueur des arrêts de travail et non à la fréquence des absences. Cette augmentation débute significativement dès 50 ans pour le secteur des Services. Un taux d’absentéisme qui fluctue en fonction des années d’ancienneté. Les salariés arrivés dans l’année sont  beaucoup plus absents avec un taux global de 5,81%, qui atteint 7,19% pour les services et 7,37% pour la Santé. Cela s’explique par un parcours d’intégration et un process de tutorat et d’accompagnement souvent peu structurés. Cette catégorie de salariés est en général moins impliquée dans ces deux secteurs. Enfin, l’écart entre l’absentéisme féminin et masculin se confirme et s’accentue en 2016 (4,98%  femmes vs 3,34% chez les hommes à comparer aux 4,18% et 3,72%  en 2015).

 

 


 Autres articles sur le même sujet :
Le point sur la croissance des pays riches

La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du G20 est restée stable, à 0,7%, au deuxième trimestre de 2016.

Immobilier : les taux toujours alléchants

Les taux des crédits immobiliers sont restés stables en août.

Le taux de chômage a diminué au deuxième trimestre

En moyenne sur le deuxième trimestre 2016, le taux de chômage, au sens du Bureau international du travail, est de 9,9 % de la population active en France.

Les retraités sont-ils heureux en France ?

La France se classe au 20ème rang en termes de bien-être des retraités, selon l'Indice Mondial des Retraites 2016 (Global Retirement Index), publié aujourd'hui par Natixis Global Asset Management.

Immobilier de bureau : Les fondamentaux s'améliorent sur de nombreux marchés dans le monde

Dans la nouvelle édition de son rapport Global Office Forecast, Cushman et Wakefield, conseil international en immobilier d’entreprise, analyse les tendances du marché de l’immobilier de bureaux dans 67 métropoles mondiales et étudie les prévisions pour 2015 et 2016.

Les prix à la consommation sont stables

Les prix à la consommation en France sont restés stables en octobre par rapport au mois de septembre, mais ils ont augmenté de 0,4 % sur un an, comme le mois précédent, selon les chiffres de l'INSEE.